niger douanes soniloga argus

Plaque tournante du commerce des véhicules d’occasion en Afrique de l’Ouest, le Niger mène une vaste modernisation de son système de dédouanement des automobiles importées ou en transit, avec l’assistance de l’Argus et de son expertise en la matière.

L­e groupe Argus poursuit son développement en Afrique subsaharienne et son partenariat avec la Société nigérienne de logistique automobile (Soniloga). Soniloga est la société concessionnaire du service public dénommé Guichet unique automobile du Niger (GUAN). A ce titre, elle a en charge, entre autres obligations, la détermination de la valeur en douane des véhicules. Et c’est précisément dans ce cadre que Soniloga a sollicité l’expertise du groupe Argus.

La position géographique du Niger lui confère une place centrale dans les échanges au sein de l’Afrique de l’Ouest, en particulier sur le commerce des véhicules d’occasion.

Le Niger, pays de transit pour les VO

Ainsi, ce sont entre 70 000 et 80 000 véhicules d’occasion qui entrent dans le pays chaque année, pour 80 % d’entre eux en provenance du port de Cotonou, au Bénin, distant d’environ 1 000 kilomètres au sud. Entre 40 000 et 50 000 de ces véhicules sont en transit vers d’autres pays. Environ 30 000 véhicules sont destinés au marché local, provenant principalement d’Europe ou d’Amérique du Nord.

Qu’ils soient en transit ou à destination du marché local, les véhicules qui entrent au Niger doivent faire l’objet d’un suivi rigoureux de la part de l’administration douanière. Et ce, d’une part, pour assurer la collecte des droits de douane, d’autre part, pour des raisons de sécurité. En effet, il est indispensable que tout véhicule circulant sur le territoire soit clairement identifié et tracé pendant tout son parcours jusqu’au bureau de dédouanement ou au bureau des douanes de sortie.

Le GUAN est une plateforme qui regroupe, sur un même site sous douane, tous les services publics et privés qui concourent aux formalités administratives et techniques en vue de la délivrance des documents nécessaires à la mise en circulation des véhicules sur le territoire du Niger.

Le gouvernement du Niger a confié à Soniloga la conception, le financement, la réalisation, l’exploitation, l’entretien et la maintenance du GUAN, sous forme d’un « Built Operate and Transfer » (BOT) à travers un partenariat public-privé.

Guichet unique automobile

Cette décision s’inscrit dans une démarche d’optimisation et de sécurisation des recettes douanières et fiscales, étroitement liée à la volonté affichée par le Président Mahamadou Issoufou.

En regroupant sur une seule plateforme les outils et compétences, à savoir les services  des douanes (pour identifier les véhicules), le service d’immatriculation du ministère des Transports, le service d’Interpol (pour signaler les véhicules volés), la société de fabrication et de pose des plaques minéralogiques, le service de la Direction générale des impôts (pour l’émission de vignettes et de timbres fiscaux), de la Banque atlantique (partenaire pour la collecte des impôts et taxes), ainsi que de la Chambre de commerce (pour l’émission des titres d’importation), ce guichet unique devrait permettre de faciliter les démarches, améliorer la collecte des droits de douane, sécuriser les immatriculations, limiter les risques de corruption ou de circulation de véhicules douteux.

niger douanes soniloga argus
Idrissa Yaou, PDG de Soniloga

Concessionnaire du GUAN sur une période de trente-deux ans, la société Soniloga travaille en étroite collaboration avec le groupe Argus pour fournir un système fiable d’identification et de valorisation des automobiles en temps réel. « La valeur des véhicules constitue l’élément central du système de guichet unique, explique Idrissa Yaou, PDG de Soniloga. En faisant confiance à l’Argus et à son expérience de l’Afrique, nous avons la certitude d’une valeur pertinente, reconnue et légitime. »

Des véhicules géolocalisés en temps réel

Soniloga a déjà pu lancer un grand chantier d’amélioration du suivi et du contrôle des véhicules importés, avec un dispositif complexe de géolocalisation. Ainsi, tout véhicule particulier ou utilitaire est doté d’un émetteur GPS lorsqu’il franchit la frontière et le conserve jusqu’à sa sortie du territoire ou à son passage sur un des parcs de dédouanement du pays. De quoi suivre ces voitures en temps réel et assurer leur parfaite traçabilité.

De son côté, le groupe Argus mobilise, sur ce sujet, ses équipes, fortes de plusieurs décennies d’expérience en termes d’identification et valorisation des véhicules, mais aussi en matière de développement de solutions digitales pour les métiers de l’automobile.

> Le Groupe Argus aux côtés des douanes ivoiriennes

Réagir à cet article