renault kwid afrique

Alors que le Renault Kwid restylé fera prochainement son apparition, la version originelle continue sa carrière dans plusieurs pays d’Afrique.

Ramassé, haut sur pattes, le Renault Kwid est un mini-SUV lancé par Renault en 2016. Il avait pour objectif de conquérir l’Inde en premier lieu et l’Amérique latine dans un second temps.

Le Renault Kwid a en réalité été commercialisé peu après son lancement en Afrique, mais ceci n’a jamais fait l’objet d’une communication officielle du constructeur. Massivement produit en conduite à droite en Inde, il a logiquement trouvé sa place dans le catalogue sud-africain de Renault. Au point d’en devenir la vente numéro 1 !

En 2018, selon Renault, 9521 Renault Kwid ont été ainsi distribués en Afrique du Sud. Au mois d’octobre 2019, le Kwid est demeuré la première vente de Renault dans le pays, avec 1056 exemplaires immatriculés. L’auto a été la 7e meilleure vente sud-africaine le mois dernier, tous véhicules confondus.

Pas de Renault Kwid au Maghreb

Le Kwid ne se limite donc pas à Pretoria : il est aussi proposé à la vente au Cameroun, en Côte d’Ivoire, en Tanzanie, en Ouganda, au Mozambique, au Malawi, au Kenya, en Angola, au Nigeria, au Ghana, au Burkina Faso et au Gabon. Ce qui signifie que Renault a choisi de ne pas proposer le véhicule au Maghreb, pas plus de le construire dans ses usines marocaines ou algériennes.

Les lancements commerciaux se sont faits en ordre dispersé en Afrique. Alors que le Kwid figure dans les showrooms kenyans quasiment depuis ses débuts (2016), il n’est arrivé qu’en avril 2018 au Ghana, par exemple. De ce fait, sa carrière commerciale n’a pas forcément décollé : 728 ventes de Kwid en Afrique et sur la zone océan Indien en 2018, si l’on excepte l’Afrique du Sud !

Le Renault Kwid s’est écoulé à hauteur de 135 330 exemplaires dans le monde au cumul des 9 premiers mois de l’année 2019, soit +8,3%.

Arnaud Murati

Réagir à cet article