Russie Afrique Forum

Les 23 et 24 octobre se tient un sommet économique Russie-Afrique à Sotchi. Présidé par le président russe Vladimir Poutine, cet événement est une première. L’appétit des constructeurs automobiles russes pour le continent africain semble particulièrement aiguisé.

Au mois de mai 2019, Lada, marque russe pilotée par l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, l’avait déjà fait savoir : les Lada, peu chères et censées être robustes, auraient toute leur place sur le continent africain. Mais en attendant l’ouverture d’une hypothétique usine ou d’une filiale de distribution, le « forum Russie-Afrique » d’octobre 2019 pourrait donner lieu à des annonces concernant d’autres constructeurs.

L’ambassadeur russe au Kenya a été le premier à parler d’industrie automobile, juste avant la tenue du forum : « Nous relayons l’intérêt des entreprises russes pour la mise en place d’usines automobiles au Kenya » a fait savoir le diplomate à l’agence Tass, avant d’ajouter que des coentreprises dans le domaine des carburants et des lubrifiants étaient aussi tout à fait envisageables.

Selon Digital Congo, trois constructeurs auraient déjà approché les autorités du Congo Kinshasa. Tous font dans le poids lourd et dans l’utilitaire, et non dans la berline. Kamaz tout d’abord, marque célèbre dans le monde entier pour voir ses camions gagner régulièrement le rallye Dakar. Kamaz voudrait « ouvrir une filiale en RDC » selon Digital Congo. L’autre marque de camions UAZ ne serait pas en reste, tout comme Gaz, qui demeure à ce jour le premier producteur de véhicules utilitaires en Russie.

Un forum de même nature s’était tenu entre l’Afrique et le Japon fin août 2019. La Côte d’Ivoire en avait profité pour annoncer qu’elle accueillerait prochainement une usine Toyota sur ses terres.

Arnaud Murati

Réagir à cet article