L’enseigne de réparation multimarque du groupe PSA a signé un partenariat avec le réseau libyen de stations-services. Le but est d’ouvrir des points Eurorepar en Côte d’Ivoire dès cette année.

Lentement mais sûrement, PSA tisse une nouvelle toile en Afrique. Le constructeur français a, via sa filiale Eurorepar Car service, signé un accord avec Ola Energy et UADH, un poids lourd de la distribution automobile en Tunisie. Selon la communication diffusée par Ola Energy (ex-Oil Libya), ce partenariat permettra « le déploiement en Afrique de l’enseigne Eurorepar Car Service ». Pour y parvenir, « l’accord (…) prévoit l’implantation d’atelier Eurorepar dans un sélection de stations-services Ola Energy en Côte d’Ivoire et au Sénégal dans un premier temps, avec une extension possible à travers d’autres affiliés. »

Sollicité, le groupe UADH apporte quelques précisions. Aucun garage n’arbore le panneau Eurorepar à l’heure actuelle au sud du Sahara, mais ils seront « 3 à 5 » en Côte d’Ivoire d’ici à la fin de l’année, selon toute vraisemblance. L’âge moyen du parc visé est de 3 ans et plus selon UADH, mais « pour la Côte d’Ivoire, vu l’âge du parc nous pouvons aller jusqu’à 15 ans pour certaines marques ». Enfin, le calendrier aussi a été précisé. La Côte d’Ivoire est bien le premier pays visé cette année, tandis que le Sénégal suivra en 2020 ; en 2021 devraient venir le temps du Mali, du Burkina Faso et du Niger.

Eurorepar déjà implanté au Maghreb

Le groupe PSA, qui compte déjà 4200 établissements Eurorepar Car Service au sein de 24 pays, compte chaque jour davantage sur cette enseigne. Le 10 juin dernier, un huitième Eurorepar a par exemple été inauguré en Algérie, du côté de Blida. Les objectifs sont d’ailleurs fort élevés sur le Maghreb, avec une volonté de voir 50 Eurorepar sur le territoire marocain en 2021 : « Dans le domaine de l’après-vente, le plan Push to Pass se traduit par une offensive commerciale visant à répondre aux besoins de l’ensemble des clients dans le monde, quels que soient leur pouvoir d’achat, la marque ou l’âge de leur véhicule » indique à ce sujet un document interne à PSA.

Arnaud Murati

Réagir à cet article