robutt robot ford

Plonger dans le monde de la conception automobile, et comprendre les dessous de la fabrication d’un siège auto, c’est ce que propose Ford avec un focus sur son nouveau robot simulateur très particulier…

Simulateur fessier

Quand un constructeur automobile fait transpirer un simulateur pour tester la solidité et la durabilité de ses sièges, il ne lésine pas sur les moyens. Dans le cas de Ford, l’idée a été d’aller jusqu’à la conception d’une machine affectueusement surnommée « Robutt« *. 

Ce robot simulateur d’un genre nouveau reproduit de façon ultra-précise l’assise d’un être humain. Il prend la forme d’un bras articulé auquel est attaché un coussin rembourré, chauffé à 36 degrés et imbibé d’un demi-litre d’eau simulant le postérieur d’un sportif qui vient de terminer une séance de jogging sans être passé par la case douche avant de rentrer dans sa voiture.

De la sueur … et des sièges.

Pour ce faire, le bras robotique exerce plusieurs pressions comparables à dix années d’utilisation (7 500 mouvements pendant 3 jours).

Il permet ainsi de simuler 10 ans de conduite en s’asseyant et se levant 25 000 fois du siège pendant trois semaines. Le robot se met en mode « sueur » pendant trois jours et s’agite 7 500 fois sur le siège.

D’abord utilisé pour s’assurer que les assises des voitures Ford pouvaient résister à une usure normale à sec pendant une décennie, les ingénieurs ont par la suite développé « Robutt » pour simuler l’effet que peut avoir la sueur sur les sièges de nos voitures.

robot ford robutt
Robot testeur de Ford « Robutt’

 » Les voitures font partie de notre vie quotidienne tout comme l’entraînement physique à cette période de l’année en particulier « , a déclaré Florian Rohwer, Ingénieur de développement, Laboratoires de carrosseries et de châssis, Ford Europe.  » Le « Robutt » est un excellent moyen pour vérifier que nos sièges resteront en bon état pendant les années à venir. « 

*Astucieux jeu de mot entre Robot et fessier en anglais.

Ahmed DAROUICHE

Réagir à cet article