Tunisie constructeurs chinois

Chery, Greatwall, Geely… Autant de constructeurs chinois encore confidentiels en Europe, mais qui le sont de moins en moins en Tunisie, où elles représentent presque 10% du marché désormais.

Les ventes de voitures chinoises neuves ont le vent en poupe : les 8 marques chinoises qui distribuent des véhicules particuliers en Tunisie représentent 9,3% des ventes, selon des statistiques portant sur les neuf premiers mois de l’année.

Le constructeur Chery est celui qui a vendu le plus grand nombre d’autos : 923 véhicules depuis le début de l’année, contre 860 sur l’entière année 2018. De la même manière, Greatwall, qui possède déjà une usine en Europe, est passé à la deuxième place parmi les constructeurs chinois présents à Tunis, avec 628 immatriculations contre 350 en 2018. Suivent ensuite MG (qui n’a plus d’anglais que le nom) avec 468 autos diffusées, devant Zhejiang (Geely) avec 194 ventes, Dongfeng avec 88 ventes, etc.

En 2018, les marques chinoises avaient représenté 5,5% des ventes neuves en Tunisie. Une part déjà significative, sachant que la plupart d’entre elles sont arrivées sur le marché en 2017.

Compte-tenu des investissements déjà consentis et à venir, les constructeurs chinois ne devraient pas s’arrêter en si bon chemin en Tunisie. Geely possède déjà trois usines en Afrique (Ouganda, Ethiopie, Egypte), il en a encore inauguré une début 2019, du côté de Sousse. Le 29 août dernier, selon African Manager, c’était au tour de FAW Group Corporation de voir la première de son usine posée, par le ministre de l’Industrie et des PME en personne : « Slim Feriani a précisé que l’usine de Bouarada produira dans une première étape mille voitures pour ensuite développer sa production à quatre mille voitures en 2021 » avait alors indiqué le magazine.

Arnaud Murati

Réagir à cet article