Renault Duster Afrique

Le constructeur français Renault  va mener deux fronts en même temps : l’industrialisation des Logan et Duster, qui seront produits avec un partenaire local, et la distribution de quatre modèles via des concessions dédiées. Les français sont de plus en plus présents au Nigéria, puisque PSA y est aussi implanté.

Le début du retour de Renault en Afrique ! Alors que le groupe fabrique déjà moult véhicules au Maroc, Renault a fait savoir qu’il s’était entendu avec Coscharis Group pour produire des véhicules au Nigeria. Les Renault Logan et Duster « seront assemblés dans une usine existante de Coscharis à Lagos à partir d’octobre 2019 » indique Renault.

De surcroît, Renault se remettra à distribuer des véhicules neufs au Nigeria, une activité arrêtée en 2017 suite à la fin du partenariat avec Dana Group. Outre sa production locale, Renault distribuera des Kwid et Oroch en directe provenance du Brésil. Le distributeur sera aussi Coscharis Group, qui bénéficie déjà de nombreux points de vente puisqu’il se charge de la commercialisation des marques BMW, Ford, Jaguar, MG, Mini, Land Rover et Rolls Royce sur le territoire nigérian.

Peu d’informations sont encore disponibles au stade actuel quant à la distribution des voitures. Renault fait savoir qu’il s’agira « de concessions dédiées » à la marque, mais leur nombre et leur implantation ne semblent pas encore arrêtés. Les deux premières villes du Nigeria, à savoir Lagos et Abuja, seront évidemment les deux premières à accueillir des showrooms, selon le constructeur.

Sur le plan industriel, Renault fait le choix de profiter d’une infrastructure existante plutôt que d’en construire une. Les Duster et Logan « made in Nigeria » seront issus de semi-kits, une méthode appelée SKD. L’usine de Coscharis Group, située aux alentours de Lagos, date de 2014. Elle fabrique aujourd’hui le Ford Ranger pour le marché local.

PSA présent, Volkswagen bientôt ?

Le Nigeria aiguise les appétits de bien des constructeurs. Le taux de motorisation y est excessivement faible, tandis que la population avoisine les 200 millions d’habitants à l’heure actuelle. PSA vient tout juste de démarrer une nouvelle aventure industrielle nigériane, grâce à une coentreprise signée avec Dangote Group. Les premiers modèles de Peugeot Nigéria sont censés être sortis des chaines en janvier dernier, il s’agit de Peugeot 301. Devraient suivre un peu plus tard des 308 et des 508. PSA avait annoncé voilà un peu moins d’un an que 3500 voitures seraient produites la première année, pour un objectif de 10 000 par an une fois le rythme de croisière atteint.

Outre les deux français, un autre constructeur fait aussi les yeux doux au Nigeria à l’heure actuelle. Volkswagen. Un mémorandum a été signé par le géant allemand avec le ministère de l’Industrie nigérian en septembre 2018, l’annonce d’une construction d’usine est désormais attendue.

Au premier semestre 2019, 7280 véhicules particuliers et utilitaires neufs ont été vendus au Nigeria. En 2017, ils avaient été près de 33 000 sur l’année entière.

> À lire : Renault projette d’installer une usine en Afrique

Arnaud Murati

Réagir à cet article