Renault Arkana
Renault Arkana un atout de conquête sur les marchés émergents à forte croissance

Renault Arkana, une nouvelle race de Crossover

Dévoilé en première mondiale au Salon de Moscou, Renault Arkana inaugure chez le losange, une nouvelle race de Crossover dont la mission première est de conquérir les marchés émergents à forte croissance.

Arkana, le nom de ce nouveau Coupé-crossover, fait référence selon Renault, au mot latin « Arcanum » qui veut dire « secret ». C’est un peu ce qui explique la démarche du constructeur français consistant, avant le salon de Moscou, à dévoiler par petites doses ce nouveau modèle qui vient enrichir la gamme d’accès du groupe. Cette gamme qui comprend les modèles Dacia constitue un des piliers du dernier plan stratégique « Drive the Futur » annoncé par Carlos Ghosn en Octobre de l’an dernier.

Arkana séduit par sa ceinture de caisse haute, ses porte-à-faux réduits et son pavillon fuyant

Premier lancement sur le marché russe en 2019

Ce nouveau Coupé-crossover a été présenté sous la forme d’un Show-car en attendant sa première commercialisation sous sa version de série sur le marché russe, dès l’an prochain. Juste après, il est prévu de le lancer sur plusieurs marchés internationaux. Cela est logique vu qu’Arkana sera produit à Moscou qui sera son premier site industriel de fabrication. Mesurant 4550 mm de long, 1800 mm de large et 1570 mm de haut l’Arkana est difficile à positionner face à un éventuel concurrent. Sa face avant est largement inspirée du Kadjar duquel il se démarque par son adoption de nouveaux projecteurs, plus modernes avec sa signature lumineuse Full LED.

De profil, Arkana séduit par sa ceinture de caisse haute, ses porte-à-faux réduits et son pavillon fuyant. L’ensemble lui confère un caractère dynamique prometteur. En partie arrière, c’est également sa signature lumineuse qui le valorise en partant des feux pour parcourir toute la largeur du hayon.

Avec l’arrivée de ce Crossover, Renault ambitionne de faire de la Russie, son premier marché de croissance à l’internationale.

Réagir à cet article