Général Da Pierre-Alphonse, Directeur général des douanes ivoiriennes

La volonté de réformer les modalités de dédouanement des véhicules a mené les douanes ivoiriennes à solliciter le Groupe Argus. Deux ans après les premières discussions, les résultats sont visibles.

Introduction du directeur général des douanes, Général Da Pierre-Alphonse

Général Da Pierre-Alphonse, Directeur général des douanes ivoiriennes« La solution Sydam Auto est née de notre volonté de dématérialiser, de sécuriser, et d’accélérer la procédure de dédouanement des véhicules importés en Côte d’Ivoire.

En effet, nous avons constaté que les délais de dédouanement des véhicules en Côte d’Ivoire étaient trop importants entraînant à plusieurs niveaux des risques de fraude, et des pertes pour le trésor public.

La première activité de ce programme de digitalisation a été d’automatiser le processus de valorisation des véhicules importés en nous appuyant sur le 1er leader en la matière le groupe Argus.

Dans cette collaboration nous avons développé ensemble une plateforme qui associe valorisation et suivi du processus de dédouanement du véhicule, ce qui devrait s’achever avec la totale fusion des processus existants au niveau du Ministère du Transport.

Notre ambition est de permettre à un importateur de dédouaner et  d’immatriculer son véhicule en seulement cinq jours ouvrés sur toute l’étendue du territoire et nous sommes sur la bonne voie. »

Les Douanes Ivoiriennes choisissent le Groupe Argus

À la suite d’un accord signé en 2017, le Groupe Argus a créé pour les Douanes de la République de Côte d’Ivoire une solution digitale « SYDAM Auto » accessible depuis le site www.douanes.ci. Cette solution est destinée à automatiser et à sécuriser la procédure de dédouanement des véhicules d’occasion importés. Explications.

Premier pays d’Afrique en termes d’exportation de matières premières hors énergie, la Côte d’Ivoire a su diversifier ses sources de devises tout en évitant le poison de la rente pétrolière : ainsi, en plus de l’or noir, son économie repose largement sur la production de cacao, de noix de cajou, de coton, d’huile de palme, de caoutchouc, de bois, de bananes, ou encore d’ananas.

hyundai sydamauto douanes côte d'ivoire

Dans ce contexte, la Côte d’Ivoire reste largement tributaire des importations pour l’équipement de sa population en biens de consommation. Dès lors, les droits de douane à l’importation restent une source importante de recettes pour l’Etat : de quoi inciter les autorités à maîtriser et contrôler au mieux ces rentrées fiscales. À ce titre, l’administration douanière ivoirienne fait l’objet depuis le début des années 2000 d’un processus de modernisation constant.

L’importation de véhicules d’occasions (VO), un potentiel majeur

Parmi ces biens importés figurent nombre de véhicules d’occasion, majoritairement en provenance d’Europe. Il faut dire qu’avec un parc de seulement 940.000 véhicules (Source : OICA 2015) pour 26 millions d’habitants, les besoins restent considérables et génèrent d’importants flux entrants d’automobiles. Et ce, en dépit de la décision du gouvernement ivoirien, prise en mai 2018, de limiter l’âge des véhicules importés à 5 ans pour les voitures particulières et 7 ans pour les utilitaires. Un flux dont la gestion n’allait pas sans dysfonctionnement pour les Douanes Ivoiriennes, au risque d’impacter les recettes de l’Etat, l’image de l’institution, et de causer d’énormes difficultés aux opérateurs.

Face à ces constats, les Douanes Ivoiriennes ont fait appel à l’expertise du Groupe Argus en mai 2017 pour les accompagner dans la mise en place d’une solution digitale destinée à simplifier et sécuriser le périmètre des importations de véhicules dans le pays. Avec un objectif triple : premièrement, relever le niveau des recettes en identifiant et valorisant correctement les véhicules ; deuxièmement, réduire le délai global dans les formalités de dédouanement ; enfin, apporter plus de transparence dans les procédures vis-à-vis de tous les acteurs de la chaîne.

sydam auto solution douanes argus

Un outil unique pour tous les intervenants

Les équipes de l’Argus ont, dès lors, mobilisé leurs équipes fortes de plusieurs décennies d’expérience en termes d’identification, de référencement et de valorisation des véhicules, mais aussi en matière de développement de solutions digitales spécialisées dans les métiers de l’automobile. Un long travail d’analyse et de recueil du besoin avec les Douanes Ivoiriennes et tous les acteurs de la chaîne, qui a abouti à la création de l’outil SYDAM Auto, solution digitale permettant d’automatiser l’identification et la valorisation des véhicules importés afin d’en calculer les droits et taxes de douane exigibles, tout en assurant l’archivage et la traçabilité de toute déclaration douanière.

Mis en service en phase pilote dès mai 2018, l’outil a désormais été généralisé par le Direction Générale des Douanes depuis le mois d’août 2018 pour toute importation de véhicule d’occasion par voie maritime ou terrestre, et mis à la disposition des professionnels et particuliers sur le site des Douanes Ivoiriennes.

Copie écran Sydam auto

Désormais, chacun des acteurs intervenant dans le processus de dédouanement, de l’importateur au douanier en passant par le consignataire ou l’acconier, passe par la solution SYDAM Auto pour valider son étape, sécurisée par une identification personnelle. Plus de papier, plus d’intermédiaires, ni de contact humain entre l’importateur et les services des Douanes. Mieux encore, les importateurs peuvent suivre en temps réel l’avancée de leur dossier d’importation dans le processus grâce à leur identifiant.

Plus de 10.000 véhicules déjà gérés par SYDAM Auto

Près d’un an après sa mise en service, SYDAM Auto a permis de réduire considérablement la durée des formalités administratives : « Nous sommes passés de 16 semaines à un peu moins de 6 semaines aujourd’hui », se félicite le directeur général des douanes ivoiriennes, le général Da Pierre-Alphonse. Depuis juillet 2018, ce sont ainsi plus de 10.000 véhicules qui ont été pris en charge par cet outil.

Réagir à cet article