Algérie Occasions importées 2020

D’après un communiqué mis en ligne par le Premier ministère, l’importation des occasions de moins de 3 ans sera bel et bien autorisée en 2020 en Algérie.

La loi de finances 2020 se précise en Algérie. Le portail du Premier ministère a mis en ligne un long communiqué le 11 septembre précisant l’essentiel des orientations stratégiques du projet de loi. Ainsi, « en vue d’attirer les capitaux étrangers au profit de l’économie nationale, de créer des richesses et des emplois et de promouvoir les activités économiques dans de nombreux secteurs », le gouvernement a décidé d’autoriser « les citoyens à importer, à leurs frais, des voitures d’occasion de moins de 3 ans, conformément aux normes internationales, notamment en matière de protection de l’environnement. »

Toutefois, une autre mesure est passée plus inaperçue. Les autorités algériennes souhaitent aussi « renforcer l’imposition des taxes et des frais sur la fortune et la propriété sur la base d’indicateurs de la richesse immobilière et non immobilière, afin de garantir une répartition optimale de la charge fiscale entre tous les citoyens » selon le communiqué du Premier ministère.

Pour nos confrères d’Auto Utilitaire, cette mesure se traduirait de la manière suivante : « Dans le but de récolter 15 milliards de dinars, le gouvernement veut imposer aux 8 millions d’automobilistes algériens une nouvelle taxe écologique qui les pousserait à payer entre 1500 et 3000 dinars selon la motorisation de leur véhicule. »

Arnaud Murati

Réagir à cet article