Hyundai i40, Essai, prix, Alérgie 2018
Hyundai i40 arbore une calandre proéminente et des feux étirés soulignant son caractère dynamique

Se voulant le porte étendard de Hyundai sur le marché algérien, la berline i40 revient avec de nouvelles ambitions de conquête. Découvrons-la à travers cet essai dynamique effectué dans la capitale.

Dès sa (re) découverte, son imposante carrosserie aux volumes bien équilibrés se révèle taillée dans la masse. Elle arbore un style dynamique marqué par des surfaces sculptées que ce soit de face, de profil ou de l’arrière. Sa face avant adopte une calandre béante, ornée de chrome et de lamelles qui portent bien le logo de la marque. Les optiques très étirées, grignotent largement sur les côtés et se dotent d’une forme en amande et d’un regard perçant souligné par des feux de jour à LED. Le bouclier a été voulu massif et intègre sur ses extrémités des feux anti brouillard logés dans de belles niches. De profil, le caractère dynamique de cette berline i40 est mis en avant par sa ligne de caisse s’étirant jusqu’aux feux arrière et ses passages de roues bien marqués. La partie arrière adopte un coffre avec aileron intégré, des blocs de feu massifs et une double sortie d’échappement qui conforte ce caractère dynamique. Par ailleurs, il faut souligner le soin apporté à cette carrosserie qui est assemblée avec une grande précision. La régularité de ses interstices et le pourtour chromé qui cercle les vitres latérales, témoignant du positionnement haut de gamme de ce modèle.

Hyundai i40, Essai et prix, Alger 2018
Il ne manque que l’écran tactile à ce poste de conduite

Hyundai i40 – un habitacle soigné et généreux

Mesurant 4740 mm de long, 1820 mm de large et 1470 mm de haut, la berline i40 profite d’un empattement de 2770 mm. Cette valeur autorise une habitabilité de première classe. En ouvrant la portière on découvre en effet, un habitacle généreux, cossu et chaleureux. L’assise à l’avant bénéficie de réglages électriques permettant de trouver la bonne position de conduite, quel que soit le gabarit du conducteur. Ce dernier évolue dans un environnement valorisant. La qualité des matériaux est au niveau et l’assemblage de la planche de bord est très correcte. Au touché, la coiffe du tableau de bord s’avère agréable, comme le contact avec le volant. Aussi, cette planche de bord n’est pas sans rappeler la carrosserie puisqu’à son tour, elle se distingue par des surfaces travaillées, comme pour être en cohérence avec l’aspect extérieur de la berline. De son côté, la console centrale met en avant l’aspect technologique et soigné de ce modèle en se parant de décors en chrome et d’aérateurs stylés. Le volant cuir à trois branches multifonctions, est lui aussi serti de chrome. Seul bémol dans cet habitacle, l’absence incompréhensible d’un écran tactile sur la console centrale. De ce point de vue, Hyundai semble aller à contre-sens de la tendance générale. Côté espace, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière, les occupants profitent de rayons aux genoux généreux et d’une garde au toit suffisante, même pour les personnes de grandes tailles. Dans cet habitacle, plusieurs rangements y sont disséminés pour permettre aux occupants de se débarrasser d’objet tels que téléphone, clés ou autres. De son côté, le coffre d’une capacité de 505 litres peut accueillir les bagages de toute la famille.

Prix Hyundai i40, Essai Alger 2018
L’assise aux places arrière est confortable

Modèle emblématique de la marque, cette berline i40 ambitionne de redonner une meilleure image à Hyundai sur le marché algérien où ce label est surtout apprécié pour ses modèles d’entrée de gamme. À ce titre, notre modèle d’essai, avec transmission automatique séquentielle, affiche un contenu technologique et une dotation équipements bien fournis. En y trouve la sellerie cuir, le volant et le levier de vitesse en cuir, la climatisation automatique, les feux Xénon, le toit ouvrant, les feux avant et arrière en LED, le rideau arrière automatique, les jantes aluminium de 18 pouces, les pédaliers en aluminium, l’ordinateur de bord, les quatre vitres électriques, le détecteur de pluie, l’allumage automatique des feux, le réglage électrique des sièges avant, l’accès main libre et la boîte à gants réfrigérée. Sans être exhaustif on peut considérer que la liste des équipements proposée sur cette finition est à même de répondre aux besoins des clients les plus exigeants.

Hyundai i40, Essai et prix, Alger 2018
La double sortie déchappement trahi le caractère dynamique de Hyundai i40

Au chapitre de la sécurité, ce modèle est bien doté puisqu’il compte une panoplie d’airbags (frontaux, latéraux et rideaux) et de nombreux aides à la conduite comme l’ABS (Anti-blocage des roues), l’ESP (le contrôle électronique de trajectoire), l’AFU (Assistance au freinage d’urgence), le limiteur et régulateur de vitesse, l’aide au parking, le verrouillage central à distance et le système d’alarme anti-intrusion.

Des prestations dynamiques sobres et honorables

Sous le capot, la version objet de cet essai est animée par la nouvelle mécanique diesel 1.7 CRDI, elle est associée à une transmission séquentielle automatique de 7 rapports. Ce groupe motopropulseur développe une puissance de 140 Ch à 4000 trs/min. Son couple est de 320 Nm. Il est situé sur une plage allant de 2000 à 2500 trs/min. Dotée d’une distribution à double arbre à came, sa vitesse de pointe atteint les 203 km/h pour une consommation moyenne en cycle mixte de 5,1 l aux 100 km. Ce qui est appréciable!

Sur la route, la berline i40 a étalé avec aisance, ses aptitudes dynamiques et ses prestations de routière. Sa mécanique sobre et réactive lui permet des prestations honorables d’autant qu’elle tire profit de l’excellent rendement de la transmission automatique pour exploiter tout son potentiel. En termes de tenue de cap, le châssis s’avère efficace et se joue aisément des irrégularités de la chaussée. De ce point de vue, le confort à bord s’avère appréciable, que ce soit pour le conducteur ou les passagers. Dotée de suspensions avant de type McPherson avec ressorts hélicoïdaux à l’avant et de suspensions à connexions multiples à l’arrière, ce modèle s’appuie aussi sur une direction extrêmement précise qui conforte le plaisir de conduire. Hyundai a prévu sur cette finition la possibilité de choisir son mode de conduite, Normal, Confort, Sport et économique. Pour les amateurs de sportivité et de dynamisme,  la  commande Sport permet de durcir l’amortissement et d’avoir un ressenti plus dense avec la route. Par ailleurs, au cours de cet essai, l’insonorisation s’est avérée à la hauteur grâce aux efforts fournis pour limiter les bruits à bord.

Hyundai i40 BVA au prix de 3 899 000 Da

Pour CIMA Motors, l’arrivée de cette berline, va lui ouvrir de nouveaux horizons. Ceux qui consistent à aller vers une clientèle férue de berlines dont les valeurs de classicisme sont toujours en vigueur. Dans une autre perspective, la clientèle entreprise est également une de ses cibles privilégiées. Hyundai i40 BVA est proposée au prix de 3 899 000 Da. Une finition d’entrée de gamme est également disponible (BVM) au prix de 3 199 000 Da.

Réagir à cet article