Usine Kia Algérie
Kia Picanto lors de son assemblage au sein de l'usine Glovis à Batna

Une année après la pose de la première pierre, l’usine Glovis Kia a été inaugurée en grande pompe en présence du ministre de l’industrie, de l’ambassadeur de Corée du sud et des autorités locales.

Premier site industriel de dimension respectable à être réalisé dans la région des Aurès, cette usine se révèle comme une véritable bouffée d’oxygène pour la population locale qui trouve là, une véritable opportunité pour l’emploi. Cette usine qui assemble des modèles de la marque sud-coréenne Kia a débuté son activité au mois d’Août dernier, soit à peine deux mois. Dans cette première phase, elle emploi déjà près de 1000 personnes en direct et presque autant en indirect, ce qui annonce les grandes potentialités de ce site à absorber une bonne partie des demandeurs d’emploi dans la région et ce dans la perspective de le voir se développer pour atteindre sa vitesse de croisière estimée à un volume de 100 000 mille unités par an. Situé dans la commune de Djerma à une vingtaine de kilomètres de Batna, l’usine Glovis Kia s’étale sur une surface de 50 hectares. Elle est constituée de plusieurs bâtiments dont le plus imposant est dédié à l’assemblage sur trois lignes de montage de la citadine Picanto, de la polyvalente Rio, du SUV Sportage et du petit camion K2500. Ces lignes d’assemblage sont prévues pour être flexibles et peuvent recevoir n’importe quel modèle de la gamme pour être assemblé. L’objectif que se sont assigné les responsables de Glovis est d’atteindre au plus vite un taux d’intégration de 40% tout en augmentant le nombre de collaborateurs à 5000 personnes.

La ligne d’assemblage s’avère flexible

Glovis Kia Algérie – Une usine moderne

Pour ses débuts d’activité, cette usine se distingue par sa conception moderne et son agencement prévu en amont pour recevoir dans un futur proche, de nouveaux ateliers pour intégrer de nouvelles fonctions liées à la production. Aussi, le fonctionnement de cette usine de montage est calibré de telle sorte que les organes et autres composants des modèles assemblés arrivent juste à temps sur ligne de montage afin de conforter la fluidité du processus de production. Dans le cas où une erreur est détectée sur un des véhicules sur la ligne, les vérifications et contrôles sont opérés immédiatement pour palier à ces éventuelles imperfections.

Concernant les étapes d’assemblage observées lors de notre visite, selon le modèle, plusieurs étapes sont nécessaires pour assembler le véhicule qui arrive sur la ligne de montage après avoir été préparé. Un ensemble d’opérations sont prévues pour assembler par exemple, la Picanto, qui reçoit les organes mécaniques, moteur et boîte puis les essieux arrière et avant, la ligne d’échappement, les amortisseurs, le système des liaisons au sol et le freinage, ensuite elle accueille les sièges, puis les des éléments de carrosserie tels que les portières, les pare-chocs et les feux, avant de recevoir les composants électriques, certains câbles et la batterie. Enfin, les collaborateurs ajoutent l’ensemble des liquide nécessaires (Huile, liquide des freins et du système de refroidissement) avant que le véhicule ne subisse les premiers contrôles qualité. Ces opérations nécessitent par modèle environ une vingtaine de minute, selon les collaborateurs interrogés sur place. Sur une autre ligne, celle dédiée au camion K2500, le châssis arrive sur la ligne complètement nu pour recevoir le groupe motopropulseur (Moteur et boîte).

Le K2500 est assemblé en moins de vingt minute, selon les collaborateurs interrogés sur place

Au fur et à mesure de son avancée sur la ligne, d’autres organes sont montés comme les liaisons au sol, la câblerie, la cabine, les portières et pare-chocs et les sièges avant de subir le contrôle qualité. L’agencement de ces lignes d’assemblage se distingue par sa flexibilité qui lui permet d’adapter sa production à la demande du marché.

Réussir le défi du taux d’intégration

Au regard de la volonté de Glovis d’aller de l’avant, particulièrement quant on sait que cette entreprise ambitionne de créer dans la région un écosystème favorisant le développement de cette industrie naissante par son soutien à la création de 1000 entreprises activant dans la fourniture de services et produits liés au secteur automobile, et la volonté des pouvoirs publics affirmée par le Ministre de l’industrie, Youcef Yousfi, lors de cette inauguration, de faire de la région Est dont Batna fait partie, un pôle d’excellence dans le domaine de l’industrie, ce site de production de la marque Kia dispose de tous les atouts pour atteindre ses objectifs qui consistent à faire de la marque sud-coréenne une des références du marché.

Glovis Kia confirme son ambition de relever le défi du taux d’intégration

En attendant, la prochaine étape sera très importante dans la réalisation de ces objectifs puisqu’elle consiste à relever le défi du taux d’intégration, seul à même de garantir et de pérenniser cet ambitieux projet.

Réagir à cet article