PSA - Peugeot Citroën Algérie
Jean Christophe Quemard, membre du Directoire de Peugeot S.A. Directeur zone Afrique-Moyen-Orient du Groupe PSA depuis 2012.

Lors de son bref séjour à Alger, le patron de la zone MENA du groupe PSA, a réaffirmé la détermination de son groupe à réussir à installer l’usine Peugeot Citroën Algérie.

L’objectif de cette sortie médiatique était de répondre aux attaques dont a été victime le constructeur français, notamment après la polémique concernant le terrain situé près d’Oued Tlelat, au sud-est d’Oran. En effet, un agriculteur à El Hamoul près d’Oran, avait dénoncé fin avril dernier, sur les réseaux sociaux, son expropriation de ses terres agricoles pour l’implantation de la future usine Peugeot en Algérie. À ce propos, M. Quemard a indiqué que “Tout a été fait de manière conforme. je m’étonne qu’une individualité puisse faire dérailler un processus engagé depuis deux ans.”

> Usine Peugeot Citroën Algérie <

En effet, un seul agriculteur sur les 19 concernés par l’expropriation, a refusé de céder son terrain. Résultat de cette situation : le constructeur automobile français n’a toujours pas son permis de construire, afin de lancer son projet. Quemard a tenu à rappeler le soutien apporté par le gouvernement algérien pour l’usine de son groupe, en soulignant « Le projet a obtenu un soutien politique très fort. Nous sommes toujours en contact avec le ministre de l’Industrie qui nous soutient aussi ».

Le haut responsable de la marque au Lion a rappelé que le montant de l’investissement est de 100 millions d’euros, expliquant que le capital de la société était réparti selon la règle 49/51 régissant les investissements étrangers en Algérie. A terme, il est prévu la production de 75 000 véhicules des marques Peugeot et Citroën. Le site devrait permettre dans un premier temps la création d’un millier d’emplois directs et de nombreux emplois indirects.

Réagir à cet article