enquête ford auto maroc 2019

Selon une enquête menée par Ford via sa page Facebook (Ford Motor Company) auprès de 727 répondants, les critères d’achat automobile au Maroc dessinent une nette tendance allant vers l’évidente importance de l’économie de carburant… mais pas seulement.

Efficacité énergétique à l’honneur

Plus de trois conducteurs marocains sur cinq (63%) ont affirmé que, lors de l’achat d’une nouvelle voiture, c’est le critère de l’efficacité énergétique qui l’emporte sur celui de la puissance.

Une manifeste volonté d’économiser de l’argent alliée aux prix élevés du carburant sont les principales raisons qui incitent à opter pour des voitures plus efficaces en énergie. L’intérêt écologique suit, quant à lui, de près.

Aussi, selon ce même sondage diligenté par le constructeur américain, plus d’un tiers des marocains interrogés (35%) ont mentionné le critère de l’économie de carburant comme étant prioritaire. Parmi les raisons évoquées, on retrouve l’inquiétude liée à l’augmentation des prix du carburant (34%), mais aussi la question de la préservation de l’environnement (29%).

Certains des conducteurs questionnés ont avoué recourir à certaines « tactiques » pour réussir à faire le maximum d’économies à la pompe.

À titre d’exemple, ils préfèrent attendre que le prix de l’essence soit au plus bas avant de faire le plein (29%), ou encore ils ne se rendent que dans les stations-service où ils parviennent à obtenir des promotions ou des ristournes (8,3%).

Cependant, les conducteurs interrogés ont déclaré, en grande majorité, qu’ils se contentaient simplement de remplir le réservoir de leur voiture à chaque fois que nécessaire, sans jamais vraiment faire attention aux prix à la pompe.

Habitudes de consommation à l’aube du changement

Beaucoup de conducteurs questionnés ont affirmé qu’ils étaient prêts à modifier leurs habitudes de conduite. Ainsi, près de 20% d’entre eux ont annoncé qu’ils étaient prêts à moins utiliser leurs voitures, tandis que 11% ont certifié qu’ils étaient désormais convaincus de la nécessité d’investir dans une voiture plus économe en carburant. Quelques-uns ont annoncé qu’ils commenceraient à utiliser plus souvent les transports en commun, à l’heure où à peine 6% d’entre eux ont révélé leur intention de se procurer une voiture plus petite.

À travers l’enquête menée, les automobilistes marocains ont été questionné sur ce qu’ils feraient avec l’argent économisé sur leur carburant. Un tiers des répondants (33,3%) ont déclaré que, s’ils réussissaient à réduire leurs dépenses en carburant à hauteur de 20% par mois, alors ils dépenseraient l’argent qu’ils ont économisé pour leur famille ; 29% d’entre eux ont déclaré qu’ils épargneraient cet argent, à l’heure où tous les autres ont affirmé qu’ils se paieraient des vacances ou rembourseraient leurs dettes.

Stratégies d’économies

Si les Marocains souhaitent ardemment se protéger contre les dépenses excessives à la pompe, un nombre important d’entre eux ignore quelles sont les stratégies à long terme pour réussir à économiser de l’argent sur le carburant.

  • Lors de l’achat d’une nouvelle voiture, plus de la moitié (52%) des personnes interrogées admet ne pas prendre en compte le coût total du ratio « possession /consommation/entretien » d’un véhicule.
  • À peine 14% d’entre eux ont reconnu qu’ils étaient prêts à investir plus d’argent pour acheter des voitures plus économes en énergie.

Cependant, beaucoup de conducteurs marocains continuent à apprécier les performances mécaniques d’un véhicule, c’est pourquoi 37,4% d’entre eux privilégient la puissance à l’efficacité, à l’heure où près de 70% de ces mêmes acheteurs sont surtout animés par la satisfaction de pouvoir posséder une voiture plus puissante, car jugée plus sûre (40%) et plus agréable à conduire (34%). Parmi les répondants favorables à la puissance mécanique du véhicule, 29% estiment que si l’on veut préserver un certain style de vie, il faudra alors accepter de faire quelques concessions.

« Ces différentes informations nous démontrent à quel point les consommateurs marocains sont devenus très pointus dans leurs choix et critères« , a déclaré le marocain Achraf El Boustani, directeur général de Ford Afrique du Nord. « Ils aspirent à ce que leur véhicule soit capable de leur fournir d’excellentes économies en carburant, sans toutefois faire de compromis sur les performances, qu’il s’agisse de conduire sur autoroute ou en plein milieu de la circulation urbaine. »

Ahmed DAROUICHE.

Réagir à cet article