Signature de la convention d'investissement
Signature de la convention d'investissement avec le Ministre de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Economie Numérique Moulay Hafid Elalamy (au centre gauche) et le CEO de Magneti Marelli, Pietro Gorlier (au centre droite)

La ville du détroit a le vent en poupe et n’en finit pas d’attirer les plus grands constructeurs et équipementiers automobiles de la planète.

C’est au tour du géant italien Magnetti Marelli de poser ses valises au cœur de la zone franche de Tanger, pour y construire son usine de production d’amortisseurs, pour un investissement total de 405 millions de dirhams. Cela représente une création de 500 emplois directs.

De plus, Groupe italien faisant partie intégrante de FCA (Fiat Chrysler Automobile) a signé avec l’Etat marocain une convention d’investissement pour une deuxième usine de fabrication de systèmes d’éclairage, de systèmes électroniques et de pédales. Au total, 312 millions de dirhams d’investissement supplémentaire et 200 emplois additionnels sont prévus.

Au cœur de « Tanger Automotive City », l’établissement industriel couvrira une superficie d’environ 20.000 m², et devrait démarrer son activité en 2019. Elle atteindra une capacité de production annuelle de 6 millions de pièces. Ce projet vise à accompagner les clients de Magneti Marelli présents au Maroc et au sud de l’Europe (Espagne, Italie et Turquie).

Le Ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique Moulay Hafid Elalamy a déclaré, à cette occasion : « Nous nous réjouissons que la dynamique actuelle de notre industrie automobile ainsi que le positionnement affirmé du Royaume sur ce secteur ont conduit le groupe Magneti Marelli à élargir son activité au Maroc. Notre ambition est de construire autour du groupe un écosystème performant favorisant la montée en valeur dans les filières et une intégration poussée de la chaîne de valeur de l’automobile ».

Ahmed Darouiche

Réagir à cet article