Land Rover marché premium

Le marché marocain du véhicule particulier est orienté à la baisse de 10,1% au cumul des 10 mois 2019. Les marques premium paient le plus lourd tribut au ralentissement global, avec des ventes en retrait de 17,6%. Les situations diffèrent grandement d’une marque à l’autre.

Avec 116 214 véhicules particuliers neufs immatriculés de janvier à octobre 2019, le marché marocain est orienté à la baisse (-10,1%), sans s’avérer en crise pour autant. Si l’on ne s’intéresse qu’aux marques premium, la baisse peut sans doute être qualifiée de chute : -17,6% de voitures de luxe immatriculées, soit 8367 BMW, Mercedes, Audi, Volvo, Land Rover, Jaguar, DS, Lexus et Porsche vendues contre 10 155 à pareille époque l’an dernier.

Sur les neuf marques premium présentes au Maroc, deux présentent un bilan commercial positif à l’heure actuelle : DS et Lexus. Toutes les autres connaissent des résultats inverses : 5 marques sur les 9 observent même des reculs à deux chiffres, surtout chez Jaguar Land Rover, avec des chutes respectives de 36,1% et de 38,5%.

Seules les marques en devenir distribuent plus de véhicules qu’en 2018. DS, qui vient à peine d’inaugurer son nouvel « Experience store » de Rabat, a vendu 149 autos depuis le début de l’année (+4,9%). L’arrivée du DS3 Crossback en septembre dernier devrait lui permettre d’amplifier la dynamique amorcée.

Mercedes leader de son marché

Lexus n’a pour sa part pas encore atteint la centaine de ventes : 79 immatriculations en 10 mois (+27,4%), quasiment que de l’hybride en matière de motorisation et un seul point de vente dans le Royaume, le Japonais ne vise clairement pas le marché de masse… Mais n’est pas dénué d’ambitions pour autant : « Notre objectif est de vendre 200 véhicules l’an prochain » a récemment expliqué Fayçal Lebbar, directeur des opérations de Lexus au Maroc, à AfricArgus. Un deuxième et même un troisième point de vente seraient aussi à l’étude.

En retrait ou pas, le marché du premium au Maroc est actuellement dominé par Mercedes. La marque a vendu 2124 voitures depuis le début de l’année, contre 2075 pour BMW et 1588 pour Audi. Avec la présentation de la nouvelle CLA le 31 octobre dernier, la marque à l’étoile aura sans doute les moyens de reconquérir les ventes perdues : « Dans le segment des compactes premium, Mercedes est déjà leader avec 62% de parts de marché » a d’ailleurs fait savoir Adil Bennani, le directeur général d’Auto Nejma, « le CLA va venir conforter cette part de marché. »

Les marques premium représentent 7,1% des ventes de véhicules neufs au Maroc en 2019, contre 7,8% au cumul des 10 premiers mois de 2018.

Arnaud Murati

Réagir à cet article