Mondial de Paris - Le Dream car DS E X-TENSE
Mondial de Paris - Le Dream car DS E X-Tense se veut l'interprétation de l'automobile à l'horizon 2035

L’édition 2018 du salon de l’automobile de Paris fête pour l’occasion ses 120 ans. Elle a, sans conteste, été marquée par l’absence de plusieurs grands constructeurs en raison des bouleversements que connait l’industrie automobile.

Alfa Romeo, Fiat, Volkswagen, Ford, Opel, Nissan, Mazda, Mitsubishi, et Volvo pour ne citer que les plus en vue, ont donc décidé de ne pas venir à Paris pour diverses raisons. Parmi les plus importantes, on peut citer l’arrivée de plusieurs salons dans les pays émergents, comme ceux de Pékin et de Shanghai, devenus incontournables, obligeant ainsi les constructeurs à opérer des choix. La participation à un événement aussi important revient très cher et l’évolution des sociétés et des consommateurs tend également à forcer les constructeurs à revoir leurs stratégies de communication. C’est le cas du constructeur transalpin Fiat qui a réquisitionné le Musée National du Cinéma pendant deux semaines, pour présenter la Fiat 500X restylée à la presse internationale venue des quatre coins de la planète.  Pour Fiat, c’est une bonne façon d’occuper le terrain médiatique avant l’ouverture du salon de Paris. Pour le suédois Volvo qui a fait le choix d’aller s’exposer en Mars dernier à Genève, les salons de Paris et Francfort sont trop favorables aux marques domestiques, alors que chez Volkswagen, c’est l’absence d’une nouveauté forte qui a prévalu lors de la prise de décision de ne pas aller à Paris et…d’organiser dix jours après la clôture du Mondial parisien, la présentation du nouveau petit SUV T-Cross. Aussi bien pour Fiat que pour Volkswagen, les coûts d’une telle opération de présentation, sont incomparables par rapport à une participation au Mondial et les retombées presse bien supérieures. Dans la même perspective, la tendance confirmée de l’arrivée des énergies alternatives dont l’électrique émerge de façon prépondérante, suppose de forts investissements en recherche et développement dans les années à venir. Ce qui explique logiquement cette retenue dans les dépenses.

Peugeot e-Legend, la star du Mondial de Paris

Peugeot e-Legend - Mondial Paris 2018
Peugeot e-Legend, un concept séducteur inspiré du coupé 504

Qu’à cela ne tienne, Paris Motor Show reste le salon le plus fréquenté au monde avec plus d’un million de visiteurs à chaque édition. Même si cette année la période a été raccourcie à 10 jours, il convient de souligner que plus de 10 000 journalistes ont été accrédités pour découvrir les nombreuses nouveautés et autres concept-cars exposés sur des stands toujours aussi bien conçus. Notons que lors de cette édition, il y a une forte participation des équipementiers internationaux ainsi que plusieurs marques des deux roues. Par ailleurs, l’espace Mondial Tech dédié aux solutions innovantes pour l’automobile et la mobilité de demain, accueille 64 Start-up sélectionnées pour venir dévoiler leurs innovations.

Protection de l’environnement, connectivité et conduite autonome…

Peugeot e-Legend Concept - Mondial Paris 2018
Le concept Peugeot e-Legend adopte un habitacle futuriste préfigurant la conduite autonome

Tout cela pour dire que l’automobile poursuit son évolution et fait sa mue pour explorer de nouveau territoires et offrir ainsi les meilleures solutions de mobilité, particulièrement dans les domaines de la protection de l’environnement, de la connectivité et de la conduite autonome. Pour le premier sujet lié à l’environnement, les avancées sont palpables notamment avec la solution électrique qui gagne du terrain et tend à se généraliser chez tous les constructeurs.

Hyundai Concept le Fil rouge - Mondial de Paris 2018
L’audacieux concept Hyundai Le Fil Rouge, une harmonie entre émotion et fonction

Ces derniers travaillent pour lever les contraintes liées à l’autonomie et certains d’entre eux parlent depuis quelques temps une autonomie de plus de 500 Km en mode de conduite tout électrique. Concernant la conduite autonome, il va falloir patienter encore plusieurs années avant que cette option ne devienne réalité en raison de nombreuses contraintes aussi bien technologiques que législatives. En effet, la réglementation est loin d’être prête alors que les solutions mises en œuvre restent largement insuffisantes pour une conduite 100% autonome. Néanmoins les avancées sont remarquables, et nombreux sont ceux qui prédisent que l’on pourra à l’horizon 2035, se déplacer dans des véhicules complètement autonomes, connectés et présentant toutes les garanties de sécurité. Car c’est bien au niveau de la sécurité que la technologie bute actuellement, mais également d’un nouvel écosystème à faire émerger et de la réglementation à adapter.

Renault Concept EZ-Ultimo - Mondial de Paris 2018
Le concept Renault EZ-Ultimo présenté en première mondiale

Les solutions disponibles aujourd’hui sont considérées par de nombreux experts comme des solutions d’aides à la conduite. Le chemin à parcourir est encore long et consiste à franchir plusieurs étapes, cinq au total, pour passer de l’assistance au conducteur à l’automatisation partielle, puis à l’automatisation sous conditions, pour aller vers un haut niveau d’automatisation avant d’arriver à l’automatisation totale. Selon ces experts, le véhicule n’est autonome qu’à partir du haut niveau d’automatisation, classé niveau 4. Aussi, les constructeurs feront également face à la problématique du marché, sachant que cette technologie nécessite de lourds investissements sur plusieurs années alors que les volumes ne seront pas forcément au rythme attendu. Il faudra donc susciter la demande et l’encourager pour qu’elle s’exprime au moment voulu.

Seat, uniquement les SUV au Mondial de Paris

La gamme de SUV Seat - Mondial Paris 2018
Seat a exposé en extérieur sa gamme de SUV composée des Arona, Ateca et du nouveau Tarraco

En parlant du marché, cette édition du Paris Motor Show confirme, si besoin est, que le segment des SUV est largement prépondérant. Il représente à lui seul environ 40% du marché et occupe une place de choix dans les stratégies des constructeurs. Ces derniers, sans exception, ont tous étalé leurs modèles et leurs gammes. Seat est même venu pour exposer exclusivement ses trois SUV Ateca, Arona et le nouveau Tarraco. C’est dire l’importance prise par ce segment depuis quelques années.

Les routes mythiques…

Les routes mythiques - Mondial Paris 2018
L’exposition “Les routes mythiques” permet aux visiteurs de revivre un pan de l’histoire automobile

Enfin, nous ne terminerons pas ce premier tour d’horizon, sans évoquer l’exposition « Les routes mythiques », qui ressuscitent la glorieuse histoire de l’automobile et de la Moto. Ces deux moyens de locomotion sont étroitement associées à la route qui reste et restera indispensable à tous les véhicules. Nous reviendrons sur cette exposition lors d’une de nos prochaines livraisons.

Mourad SAADI

Réagir à cet article