ntretien Thierry Metroz Design DS Automobiles - Mondial de Paris 18
Thierry Metroz patron du Design DS automobiles posant devant le concept car DS E X-Tense. © Mourad Saadi

Rencontré au Paris Motor Show, le patron du design chez DS Automobiles, Thierry Metroz, a bien voulu répondre à nos questions.

-Quelle est selon vous l’influence des énergies alternatives sur le travail des designers ?

Comme vous le savez, traditionnellement on dessinait toujours la voiture à partir du moteur. Le moteur prenait une place importante dans la carrosserie, à l’avant ou à l’arrière. L’arrivée des énergies alternatives comme l’électrique et un peu plus tard de la conduite autonome, est pour nous quelques-chose de fabuleux. Cela va nous libérer énormément d’espace et aussi nous permettre, à nous designers, une liberté encore plus importante, peut-être jamais connue auparavant. Cela fait des années que je dis que la grande révolution viendra des intérieurs, des habitacles. La conduite autonome ou semi autonome ouvre de nouvelles perspectives. On peut imaginer désormais des intérieurs intégrer des écrans, des espaces de travail ou de repos, et tout cela dans un environnement plus confortable. L’arrivée de l’électrique et des autres énergies, nous permettent d’imaginer de nouvelles architectures, de concept et de style. Je dis cela car nous n’allons plus imaginer ou dessiner cet intérieur à partir du poste de conduite avec son volant, sa console centrale et son levier de vitesse. C’est éléments vont disparaître pour offrir de nouveaux espaces.  C’est, pour moi, une nouvelle ère et un âge d’or qui commence pour le secteur automobile. Avec l’arrivée des énergies alternatives qui permettent aussi l’arrivée de nouvelles plateformes, plus modulables, donc plus à même de recevoir des composants là où nous voudrons les implanter. Par exemple, les moteurs électriques peuvent être placés dans les roues, à l’arrière ou devant. Cela nous autorise une liberté d’action et de conception jamais connue.

Le concept car DS E X-Tense préfigure le futur de la marque à l’horizon 2035

-La calandre reste un des éléments les plus prépondérants quant il s’agit de l’identité visuelle d’une marque. Le concept DS X E-Tense en adopte une sur le côté. Quelle interprétation pouvons-nous en faire ?

Le concept DS E X-Tense est un véhicule asymétrique. Ce que nous voulons communiquer avec cette vision à l’horizon 2035, c’est de préserver le coté émotionnel et le plaisir de conduite. Le fait que ce concept intègre un poste de conduite avec un volant, positionné sur le côté gauche, cela exprime la possibilité de profiter du potentiel dynamique du véhicule et de prendre du plaisir à le conduire. De l’autre côté, nous voulons aussi envisager une autre façon de vivre l’automobile avec la conduite autonome, dans un cocon, en toute sécurité dans un univers de luxe, du cuir, du matériaux nobles, etc…Pour le concept DS E X-Tense, il faut savoir que nous avons travaillé avec la grande maison de luxe « Le Marié ». C’est d’ailleurs la première fois que cette grande maison collabore avec un constructeur automobile. Ce concept incarne aussi le savoir-vivre à la française. Il permet en conduite autonome, de regarder un film projeté directement sur le pare-brise, de travailler, ou de prendre un café. C’est exprimer deux philosophies dans un même concept. La calandre positionnée côté conducteur rappelle les sensations de pilotage, de performance, de montée d’adrénaline et de plaisir de conduite.

Concept car DS E X-Tense - Mondial de Paris
Le côté droit de ce concept adopte un luxueux habitacle où il fait bon vivre en conduite autonome. © Mourad Saadi

-Vous renouveler la gamme au rythme d’un modèle par an, est-ce que cela suppose que sur le plan du style, nous verrons à chaque génération un nouveau design ou est-ce que vous allez faire évoluer vos modèles par petites touches. En un mot, évolution ou révolution ?

Pour répondre à cette question, je voudrais revenir sur DS3 Crossback et DS7 Crossback, les deux premiers modèles du renouvellement de la gamme depuis son lancement en 2014. Je rappellerais également qu’à cette époque déjà, nous avions présenté le Concept car Divine. C’est un point important car pour imaginer ces deux nouveautés, nous nous sommes inspirés du concept Divine à partir duquel certains éléments comme la grille de calandre à la forme atypique, les optiques et les feux arrière avec l’élément chromé qui connecte les feux, sont reconduit sur DS3 Crossback et DS7 Crossback. Je peux également évoquer l’aileron de la DS3 qu’on retrouve sur DS3 Crossback. Je pense que cet aileron sera un élément stylistique qui va durer et fera un bon bout de chemin dans l’histoire naissante de DS3 Crossback, car il fait partie de la personnalité de DS3. DS3 Crossback et DS7 Crossback illustrent bien la continuité de notre démarche en adoptant des éléments du concept car Divine qui reste extrêmement moderne. Ce que nous voulons surtout éviter, c’est de reproduire le concept des poupées russes. Nous voulons nous éloigner de la monotonie. Notre regard sur le style de nos voitures, c’est la fraîcheur, l’innovation, le raffinement et la séduction. Tout cela porté par un esprit d’avant-garde avec un contenu technologique de premier plan. C’est exactement c’est valeurs que nous interprétons sur DS3 Crossback et DS7 Crossback.

-Pouvez-vous nous dire si la liberté totale donnée à vos équipes sera reconduite sur les prochains concepts ou est-ce conjoncturel, c’est-à-dire juste pour imaginer DS E X-Tense ?

Tout d’abord permettez moi de vous dire que tous les concept-cars que nous avons développé sont les résultats d’une politique de style, l’aboutissement d’une réflexion. Ce n’est pas du tout pour les exposer durant les salons et les remettre au musée. Bien au contraire, ils sont développés pour nourrir la stratégie de la marque sur les futurs modèles qui vont arriver dans deux, trois ou quatre ans. C’est le cas du DS E X-Tense dont certains éléments seront repris sur nos futurs modèles. Cette vision sur l’avenir, à l’horizon 2035, nous a permis d’imaginer des procédés d’éclairage (Lighting), inédits. Nous avons pris le parti sur ce concept car de supprimer le bouclier et d’intégrer directement des nappes lumineuses. Pour ce faire, l’installation de cette nappe lumineuse adopte des micro LED dans une matière souple, préparée pour amortir les éventuels petits chocs. Nous anticipons sur l’avenir et nous travaillons afin d’être au rendez-vous des attentes des marchés.

-Combien de temps vous a prit le développement de ce concept car ?

Ce projet nous l’avons entamé en Juin 2017. Au total ce travail nous a pris une année.

-Concernant les portières de DS E X-Tense, pensez-vous vraiment que ce sera bientôt possible de les produire sur des modèles de série ?

Pour ce qui est des portières, même si c’est vrai qu’elles sont très captivantes par leurs formes et leurs ouvertures, il sera difficile de les intégrer dans un véhicule produit en série. La raison est très simple, leurs dimensions proéminentes et leur conception ne répondent pas actuellement à la législation sur la sécurité. En choc latéral, il sera difficile de leur faire passer le crash-test Euro NCAP. A moins que la législation évolue dans un futur proche, il sera peut-être possible de les avoir dans nos voitures. En tout cas, ce n’est pas d’actualité. Ça restera pour l’instant dans le domaine du rêve, au moins pour dix ans.

Mourad Saadi

 

 

Réagir à cet article