Autopo,nts Dakar

Les travaux actuellement en cours dans la capitale sénégalaise occasionnent bien des désagréments aux usagers des routes à Dakar. Il s’agit d’ériger treize autoponts, qui s’inscrivent dans un programme plus global de réalisation de dix-huit ouvrages de franchissement au Sénégal.

Cent trente-sept milliards de francs CFA de coût ! Le projet, piloté par l’Agence des travaux et de gestion des routes, prévoit la réalisation de cinq mille trois cent quatre-vingt-dix mètres de linéaire de pont et onze kilomètres de bretelles de raccordements pour quarante-quatre mois de durée d’exécution.

D’ici là, des dommages collatéraux sont en vue, du fait des perturbations sur le trafic liées à la configuration de la capitale sénégalaise. C’est notamment le cas sur la Voie de dégagement nord (Vdn), qui est en plein chantier. Elle doit abriter deux ponts à ses intersections avec la cité Keur Gorgui et le cimetière Saint Lazare de Béthanie. Les deux rond-points sis aux intersections susnommées sont fermés à la circulation imposant des déviations. Et du fait d’un rétrécissement par à-coups de la chaussée occasionné par les travaux, les embouteillages y sont désormais partie intégrante du train-train quotidien.

Démarche salutaire

Le giratoire de Yoff vient aussi d’être fermé à la circulation avec des mesures d’accompagnement qui opèrent tant bien que mal.  A travers un communiqué de presse, le préfet du département de Dakar, Alioune Badara Sambe, a fait le point le 11 octobre dernier :

« Ces travaux entrepris par Ageroute Sénégal pour l’amélioration de la mobilité à Dakar et le désenclavement du pays nécessiteront la fermeture du giratoire de Yoff avec une déviation du trafic au niveau des contre-allées. Ageroute Sénégal mobilisera des agents afin d’assurer la continuité de la circulation et permettre le bon déroulement des travaux, nonobstant l’accompagnement de la force publique. Les automobilistes sur l’autoroute Patte d’oie – Aéroport sont appelés à ralentir et à faire preuve de beaucoup de prudence à l’approche de la zone des travaux où tout stationnement est interdit » prévient le préfet.

Même si des dispositions sont prises pour atténuer les risques et les gênes sur la circulation, la réalisation de treize autoponts dans la capitale sénégalaise en quarante-quatre mois ne sera pas de tout repos. Le projet, une fois achevé, aura toutefois le mérite de reconfigurer l’espace urbain et d’insuffler un vent nouveau de mobilité.

Elie Mahn

Réagir à cet article